LA SAISON 2009-2010

Môrice BENIN 
Samedi 10 oct 2009 (20h30) Salle des fêtes de Montagny-les-Lanches

Marc BATARD
Samedi 28 nov 2009 (20h30) Salle polyvalente de Chavanod 

" Jeu de Dames "
Samedi 12 déc 2009 (20h30) Eglise de Chapeiry

Dimitri & Julien BOUCLIER
Samedi 23 janvier 2010 (20h30) Salle des fêtes de Montagny-les-Lanches

" On a marché sur le Mont Blanc "
Samedi 13 février 2010 (18h30) Salle polyvalente de Chavanod

" Ephémère "
Samedi 27 mars 2010 (20h30) Eglise de Chapeiry

Etienne PERRUCHON
Samedi 24 avril 2010 (20h30) Salle polyvalente de Chavanod 

 
 
Môrice BENIN

     En partenariat avec le Festival « Attention les Feuilles » mis en œuvre par Le Rabelais.

      Môrice Bénin vit sur scène.

 

      Ses mots sont magiques.

 

      Ils disent le partage, le respect, la révolte, l’espoir.

 

      «  Il fait naître la mer pour qu’on s’y plonge tous ensemble.

 

      Il fait vivre la lumière pour qu’on partage nos souffles. »

 

      Il nous enivre de bonheur, de douceur, de chaleur.

 

      Môrice, c’est la vie.

 

Pour ce concert, prix des places : Adultes : 10 euros ; 13-17 ans : 6 euros ; Enfants jusqu'à 12 ans : gratuit).

 

Réservation  au : 06.79.32.27.05


 

 Ce spectacle ouvrait la saison 2009-2010 de « Courants d’Art ».

 

Comme c’est devenu l’habitude depuis quelques années, le premier spectacle de la saison est organisé avec « Le Rabelais » dans le cadre du festival « Attention les feuilles ». En plus des spectateurs habituels, venus non seulement des villages environnants et aussi d’Annecy, il en était venu de lieux plus éloignés encore. Il y avait là des amateurs et des admirateurs de Môrice Bénin, qui s’étaient déplacés exprès pour l’écouter et l’applaudir, reprenant avec lui certaines paroles de ses chansons.

 

Quelques mesures de guitare classique espagnole ouvrirent la soirée : Môrice Bénin commença à chanter une des chansons de son répertoire : « Etre fidèle », tout en cheminant parmi les spectateurs jusqu’à la scène, sur laquelle il se jucha.

 

 - Belle mise en bouche -. Suivirent des proverbes chinois par exemple : « Avec de la patience, l’herbe devient lait » (c’est d’actualité …). Des proverbes, parfois mis bout à bout et en musique, des poèmes, des chansons, souvent de Bénin, mais aussi de divers auteurs amis. S’accompagnant lui-même à la guitare et grâce aux arabesques musicales d’un guitariste virtuose, Dominique Dumont, plus d’une quinzaine de chansons se succédèrent sans entracte, avec seulement quelques mots d’introduction.

 

 Le style variait tout au long du spectacle : chansons à la Brassens, à l’Espagnole, une marche Renaissance, un morceau de style Kletzmer. Un moment d’émotion particulier avec «  Enfant de la vie », traduction de son premier nom de famille, « Ben Haïm », que son père fit changer en « Bénin » - d’allure moins juive - par les autorités françaises de Casablanca. En même temps, un style bien personnel, pour chanter l’amour, la révolte, la générosité, la mesquinerie des gens, les ridicules de la vie moderne (par exemple « Dieu du portable, prothèsez-nous ! », ou «  C’est trop dur, je n’y arrive pas ! »), l’amour de l’enfant, l’amitié…

Bref, tout un voyage avec un poète-musicien sympathique, entouré d’une petite équipe elle aussi fort agréable, dont plusieurs membres de la famille Bénin. La saison 2009-2010 de Courants d’Art ne pouvait mieux commencer.